Surélévation maison en bois

Un manque de surface de terrain pour créer une extension de la maison pousse généralement les propriétaires de maison à opter pour la surélévation. Avec cette méthode, les propriétaires n’ont plus besoin de sacrifier une parcelle de terrain pour l’agrandir. La surélévation d’une maison peut se faire dans une zone rurale comme en plein centre-ville. Au-delà de la création d’une nouvelle surface habitable, la surélévation d’une maison en bois permet de bénéficier de plusieurs autres avantages. Qu’est-ce que la surélévation d’une maison en bois ? Combien coûte une surélévation maison bois ? Voici l’essentiel à savoir sur la surélévation d’une maison à ossature en bois.

Qu’est-ce que la surélévation d’une maison à ossature bois ?

Qu’est-ce que la surélévation d’une maison à ossature bois ?

Il s’agit d’une opération qui consiste à agrandir une maison en hauteur. Un ou plusieurs niveaux supplémentaires sont ainsi créés avec un ajout d’une structure à ossature bois sur celle existante. C’est une solution qui permet dagrandir partiellement, voire de doubler la surface dune habitation.

Pour une surélévation en bois, comme pour tout autre matériau, il est important que l’opération réponde à des critères de solidité. Ainsi, la structure de la maison ne sera pas fragilisée. Quel est le prix à envisager pour une telle opération et quels sont les éléments qui peuvent impacter sur le prix ?

Quel est le prix de la surélévation d’une maison bois ?

Le prix d’une telle opération varie en fonction de plusieurs éléments.

Les critères qui impactent sur le prix d’une surélévation bois

Le prix est défini en fonction de plusieurs éléments :

L’idéal est de recourir à lintervention dun architecte pour la construction d’une surélévation en bois. Si son intervention est facultative dans certains cas, il est obligatoire dans d’autres circonstances. En moyenne, les frais liés à son intervention représentent 10 % du montant total des travaux.

L’autre élément qui impacte le prix est la surface de la surélévation. Bien évidemment, une surélévation partielle coûtera plus cher qu’une surélévation totale. En effet, dans le cas d’une surélévation partielle, l’opération se limite uniquement à l’ajout d’une pièce au-dessus d’une existante. De ce fait, il est normal que le coût des travaux soit moins élevé en cas de surélévation totale.

Comme dernier élément, il y a la complexité de laménagement intérieur. Il s’agit de l’installation des circuits d’eau, d’électricité et de gaz, de l’installation des cloisons, etc. L’aménagement prend aussi en compte les travaux de finitions (peinture des murs, revêtement de sol, etc.). En moyenne, il faut prévoir 1 000 €/m² supplémentaires.

D’autres éléments comme le revêtement extérieur (enduit, bardage bois) ou le type d’isolation (intérieur, extérieur, matériau isolant) peuvent également impacter le prix total de la surélévation en bois.

charpente en bois

Le tarif moyen d’une surélévation bois

charpente en bois

Pour l’étude de la faisabilité des travaux, il faut prévoir en moyenne 3 000 à 5 000 . Les frais réservés à l’éventuelle intervention de larchitecte oscillent entre 8 et 15 % du montant des travaux. Quant à la surélévation en bois, il faut prévoir en moyenne entre 1 500 et 2 500  le mètre carré. Cette tranche de prix ne prend pas en compte l’aménagement intérieur. S’il doit y avoir l’aménagement et les finitions, il faut prévoir en moyenne entre 2 500 et 3 500 /m².

Quelles règles doit respecter la surélévation en bois ?

Il est important qu’une telle opération respecte certaines règles.

Si le projet est situé en zone urbaine soumise à un PLU, il faut faire une demande de permis de construire à la mairie. C’est une obligation si la surface totale doit être augmentée de plus de 40 m² ou si la surface totale de l’habitation est à portée à plus de 150 m².

Dans ce cas précis, il faut adresser une demande de permis de construire si la surface totale à augmenter doit excéder 20 m².

Pour un projet de surélévation dans une zone protégée, il est recommandé de faire valider ledit projet par l’architecture des Bâtiments de France. Si le projet n’est concerné par aucun de ces cas, une simple déclaration de travaux en mairie est suffisante pour commenter la surélévation. À titre informatif, peu importe le type d’extension de maison à réaliser (verticale ou horizontale), il est important de déclarer les travaux au service des impôts au plus tard 90 jours après la fin des travaux.

Quelles sont les principales étapes d’une surélévation en bois ?

La réalisation de la surélévation d’une maison en bois doit respecter certaines étapes. Dans un premier temps, il faut vérifier les règles d’urbanisme et réaliser une étude de faisabilité. Cela se fait en général avec l’architecte ou le constructeur dans le but d’assurer que la structure actuelle de la maison peut supporter la surélévation.

Si la surélévation est possible, il faut démonter et déposer la toiture existante avant de procéder au perçage la dalle pour la pose du futur escalier. Il peut s’agir d’un ancien sol du grenier ou des combles. C’est après cette troisième étape que peut être réalisé la surélévation des murs grâce à la pose des parois à ossature bois.

La cinquième étape consiste à remonter la charpente et à poser la couverture afin de poser un nouveau plancher. Ensuite, il faut poser les ouvrants (fenêtres ou velux), procéder à leur isolation et leur étanchéité. Pour l’aménagement intérieur, il faudra installer le réseau d’eau, de chauffage, d’électricité et poser l’escalier et les cloisons. Pour finir, il faut poser le revêtement de sol, peindre les nouveaux murs et décorer l’intérieur. La pose du revêtement mural extérieur ne doit pas être oubliée. Cela consiste à effectuer le bardage en bois naturel, composite, enduit ou crépi.

Villa ossature bois style Technika

Quels sont les avantages et inconvénients d’une surélévation en bois ?

Si cela présente plusieurs avantages, il faut préciser qu’il a également des inconvénients.

Les avantages

Les inconvénients

Retour haut de page