Pour obtenir de l’espace habitable dans sa maison, plusieurs solutions sont envisageables. Parmi elles, figure la surélévation de toit. En œuvrant simplement à l’augmentation de la hauteur de la maison, elle permet d’éviter la réduction de l’espace du jardin. Néanmoins, la réalisation de ces travaux requiert des exigences énormes tout en suivant scrupuleusement des étapes bien définies. Suite à l’étude de faisabilité, il faut prévoir un budget, puis obtenir les autorisations nécessaires à la mairie avant de prendre part aux travaux. L’opération de surélévation du toit devra aussi se conclure par des finitions pour un résultat impeccable.

Étude de faisabilité des travaux de surélévation de toit

La maquette d'une maison avec une partie du toit enlevée posée sur une table avec des plans, d'autres documents et divers objets.

Les travaux de rehaussement de toit consistent précisément à monter les murs d’une habitation à hauteurs classiques. Cela a pour but de réaliser une extension pour la maison en créant un nouvel étage sur le bâti déjà existant. La surélévation de toit est généralement possible lorsque la pente de la toiture est supérieure à 30°. Comme tout projet de rénovation, une préparation est importante pour obtenir un bon résultat.

C’est ainsi que la première étape intervenant dans l’exécution des travaux de surélévation de toit est la phase de l’étude de faisabilité. Elle s’effectue suivant deux axes : l’étude technique et l’étude administrative.

L’étude technique prend en paramètre la possibilité pour la construction existante de pouvoir supporter une charge supplémentaire. À cela s’ajoute la possibilité pour les murs existants de soutenir efficacement le nouvel étage.

Afin de maîtriser tous ces paramètres de l’étude technique pour une surélévation parfaite du toit, il est important de faire appel à un professionnel. Il peut s’agir d’un architecte professionnel ou d’un bureau d’études techniques.

Concernant l’étude administrative, il faudra simplement s’assurer que la commune soit d’avis avec les travaux. Autrement dit, il est question de se conformer aux exigences de la commune concernant les travaux de surélévation de toit. Par exemple, il faudra envisager de se conformer à la hauteur limite autorisée dans la commune pour une surélévation de toit.

Préparation des finances pour les travaux de surélévation

Pour tous travaux de cette envergure, il est naturellement important de faire quelques prévisions sur le montant auquel ils reviendront. Sur cette base, un devis pour les travaux de surélévation de toit sera fait. Ainsi, il est plus simple de savoir quel budget alloué pour les travaux. Cela vous fera gagner énormément de temps sur le long terme pour réaliser les travaux dans les temps.

La maquette d'une maison avec le toit enlevé, posée sur une surface en bois de couleur grise avec des pièces de monnaie.

Étant donné que les exigences des travaux de surélévation de toit varient suivant plusieurs critères, il n’est pas certain d’estimer un prix exact.  Dans un premier temps, le montant dépendra du fait que ce soit une surélévation partielle ou totale du toit de la maison, mais également de la nature des travaux à effectuer (aménagement d’un comble, agrandissement d’un grenier, etc.). Le choix des matériaux à utiliser va également varier en fonction de ce paramètre.

Néanmoins, pour des travaux de surélévation de toit en ossature bois, il faudra prévoir entre 2000 euros et 4000 euros par m².

Un tel budget à prévoir est sans doute conséquent lorsqu’il s’agit d’une grande surface d’aménagement. Mais, il est véritablement conforme aux exigences de tels travaux en tenant compte de leur ampleur. Il est alors important de bien se préparer financièrement si l’on souhaite mener à bien les travaux dans les temps voulus.

Les démarches administratives

Bien que l’étude de faisabilité soit faite, avec un budget alloué, les travaux ne peuvent être effectués sans les démarches administratives. Les travaux de surélévation du toit de la maison devront en réalité être supervisés par la mairie. Son rôle sera donc de procéder au contrôle du bon déroulement des travaux ainsi que le respect des normes en vigueur dans la région.

Des normes par rapport aux superficies sur lesquelles les travaux doivent être faits sont à prendre également en compte. Pour des travaux consistant à la mise en place d’un nouvel étage de moins de 40m², un permis de construire n’est pas obligatoire. Une simple déclaration des travaux de surélévation du toit est suffisante.

Une homme tenant une demande de permis de construire et un stylo dans ses mains.

Par contre, pour des dimensions comprises entre 40m² et 150m², il faudra demander un permis de construire. Au-delà de 150m² comme surface habitable totale de la maison, il faudra en plus du permis de construire, faire appel à un architecte. C’est en réalité de grandes superficies sur lesquelles l’avis d’un professionnel est important avant de mener tout type de travaux.

Les travaux de surélévation du toit

Après avoir terminé avec les démarches administratives, avec toutes les autorisations en main, il est maintenant tant de débuter les travaux.

Des ouvriers travaillant sur le toit d'une maison.

Avant tout, il faut effectuer un démontage des anciennes tuiles et de l’ancienne ossature en bois. Il faut aussi désassembler la charpente afin de l’adapter pour de nouvelles dispositions. Une fois le toit de la maison dégagé entièrement, il faudra ensuite mettre en place une couverture de protection de l’intérieur. Il va sans dire que la réalisation de tels travaux doit être confiée à un artisan qualifié. Un tel professionnel peut vous prodiguer des conseils personnalisés.

Ensuite, il faudra effectuer successivement les étapes suivantes :

  • l’élévation des murs en bois ;
  • l’installation des façades supplémentaires pour le nouvel étage ;
  • l’installation de la nouvelle charpente en bois avec les poutres ;
  • montage de la toiture.

Pour une maison en bois, les charges que représente le nouvel étage devront être modérées, compte tenu du rapport de faisabilité de l’architecte. Cette démarche est principalement valable lorsqu’il s’agit d’une surélévation totale du toit de la maison.

Pour une surélévation partielle de toit, il faudra retirer la toiture de la surface délimitée tout en protégeant l’étage inférieur. Ensuite, il faudra procéder à la surélévation puis à un raccordement aux réseaux avant la pose et l’isolation de la toiture.

A lire également: Entretenir une maison ossature bois

Les finitions

Une fois la surélévation du toit effectuée, on obtient un nouvel étage, et donc, encore plus d’espace habitable dans la maison. Cependant, il convient de procéder aux travaux de finitions afin de finaliser l’ensemble des travaux du chantier.

Ces derniers sont d’une grande importance et ne consistent pas simplement à la repeinte des murs ou à la pose de couverture.

Pour réaliser de parfaites finitions, il faut notamment procéder à :

  • la mise en place d’une couverture pour la toiture ;
  • une isolation de toit pour éviter les déperditions thermiques ;
  • un aménagement de l’intérieur du nouveau toit ;
  • l’installation d’un escalier d’accès.

Ce dernier point concernant les travaux de finitions est d’une importance capitale. Les travaux de surélévation de toit contribuent à un changement de l’aspect intérieur de la maison. Un emplacement doit donc être réservé pour servir d’escalier d’accès au nouvel étage construit.

Les nouvelles pièces construites apportent également un changement à la conformation de la maison. L’installation du réseau électrique et hydraulique de la maison fait également partie des travaux de finition.

Surélévation de toit: en résumé

La surélévation de toit est donc une opération qui consiste à élever les murs d’une maison, de sorte à créer un nouvel étage habitable. Le principe de ce type de travaux est de procéder à la création d’un espace entre le plafond et le toit. Plusieurs étapes entrent dans le processus de sa réalisation. Après avoir effectué une étude de faisabilité suivant l’expertise d’un professionnel, il faudra prévoir un budget. Ce budget alloué par m² dépend des exigences des travaux et n’est donc pas fixe. Ensuite, il faudra mener les démarches administratives auprès de la mairie pour avoir toutes les autorisations nécessaires.  Il sera alors possible de mener les travaux proprement dits, puis la finition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page