Contrairement à la croyance populaire, les bardages bois ne s’usent pas plus vite que les enduits de façade, et ce bien qu’ils soient soumis aux intempéries. Ils évoluent plutôt en développant une couche grise qui ne leur enlève pas leur qualité et ne réduit pas leur durée de vie. En fonction du résultat attendu, il est important d’opérer les bons choix dans leur entretien. Comment faut-il s’y prendre pour effectuer un meilleur entretien d’un bardage bois d’une maison ?

1- Préparer un budget

Comme pour tout projet, il est important de préparer sa bourse pour les travaux à effectuer. Le prix total de l’entretien d’un bardage bois est difficile à deviner. En effet, il dépend de certains facteurs. Au nombre de ceux-ci, on peut citer :

  • La nature du bois utilisé pour le bardage extérieur ;
  • L’état et la vétusté du bois utilisé pour le bardage extérieur ;
  • Les effets du climat sur le bois ;
  • Le type de produit d’entretien choisi et surtout sa quantité ;
  • La superficie du bardage bois à entretenir.

Tous ces facteurs sont pris en compte dans l’établissement du devis nécessaire à l’entretien d’un bardage bois. Il faut savoir que le bardage bois composite ne nécessite pas d’entretien.

A lire également: Entretenir une maison ossature bois

2- Le grisonnement pour un entretien facile

La plupart des bardages bois évoluent en laissant leur couleur d’origine pour prendre une couleur uniforme grise. En effet, les actions des cycles d’UV et de la pluie contribuent au développement d’une mince couche de champignons microscopiques, d’où la couleur grise. On parle alors de « grisaillement ».

Texture de bois avec un effet de grisaillement.

Certaines personnes comme les amateurs de bois patiné apprécient cette couleur naturelle et souhaitent la laisser comme telle. Dans ce cas, le traitement est très facile. Il consiste en un simple nettoyage à basse pression ou à l’aide d’une brosse de pont. Il suffit d’un nettoyage d’une ou deux fois par an, généralement au printemps.

3- Le dégrisement annuel pour un entretien simplifié

Certaines personnes aiment l’aspect gris de leur bardage bois, mais souhaitent retrouver la couleur éclatante de temps en temps. À ces personnes, on conseille la technique de rénovation dite de dégrisement annuel. Le dégrisement annuel permet à un bardage de retrouver sa couleur initiale pour au moins quelques mois. Cette technique a les mêmes effets qu’un léger ponçage chimique, mais il ne comporte aucun danger et convient à toutes les essences de bois.

L’application d’un dégriseur permet de retirer la mince couche de champignons microscopiques responsable de la couleur grise. Ce produit enlève aussi les autres imperfections superficielles qui auraient pu se former avec le temps (comme les taches noires).

Pour y arriver, il suffit de mouiller son bardage bois puis d’y appliquer abondamment le dégriseur à l’aide d’un rouleau et laisser agir. Ensuite, il faut rincer avec de l’eau tout en frottant à l’aide d’une brosse de pont. Le bardage bois devient comme neuf.

4- La saturation pour un entretien complet

Cette méthode est encore plus exigeante et plus complète que les autres. Mais, elle promet un résultat éclatant et donne un aspect neuf au bardage bois pendant plus longtemps. Elle se sert d’un saturateur (une sorte de résine liquide) pour nettoyer le bois en profondeur et prévient le « grisaillement » pour au moins un bon moment.

Un rouleau et deux pinceaux sur un fond en forme de planche en bois.

L’ouvrage est simple à réaliser. Il suffit d’un rouleau et le tour est joué. Il faut l’utiliser pour passer le saturateur de manière régulière sur toute la surface du bardage bois. Notons que plus cet exercice est régulier, plus ses effets sont durables.

L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle est à la fois « curative » et « préventive ». Elle redonne au bois son éclat et sa teinte originels et prévient par la même occasion la naissance des champignons grisonnants. Elle offre un résultat à long terme.

5- La technique du bois brûlé pour un entretien durable

Cette technique d’entretien permet de prolonger sa durée de vie jusqu’à 80 ans. On l’appelle le bardage en bois brûlé, le YAKITORI ou encore SHOU SUGI-BAN. Elle se réalise depuis la pose du bardage et ne nécessite aucun entretien au fil du temps.

Pour le réaliser, le professionnel chargé de la finition du bardage se charge de brûler la couche externe et supérieure des lamelles de bois. Il le fait à l’aide d’un chalumeau ou d’une torche. C’est une opération délicate qui doit se faire avec soin. Car, si le bois est trop calciné, il risque d’être fragilisé. Après cette étape, il suffit d’installer les bois pour comme pour n’importe quel autre bardage.

Cette solution est très peu connue, mais demeure la meilleure. Elle offre une protection durable et définitive pour le bardage bois. Son coût se situe entre 70 et 100 euros par mètre carré. Il revient relativement bas pour une protection dont la durée d’action pourrait dépasser 80 ans.

6- Faire des contrôles réguliers

Une boîte ouverte avec un pinceau dessus sur un fond de planche en bois.

Il existe quelques points sur lesquels, il faut veiller régulièrement pour entretenir son bardage bois. Pour un entretien efficace de son bardage bois, il faut :

  • Vérifier régulièrement que le bois n’est pas à nu ;
  • Faire l’effort de dépoussiérer son bois une fois par an au minimum ;
  • Réaliser un entretien tous les 2 ans au maximum ;

Toutefois, il faut éviter de passer du vernis sur un bardage bois extérieur. À la place, il est conseillé d’utiliser une peinture spéciale (peinture hydrofuge) ou de la lasure pour le protéger des intempéries et du soleil.

Entretien d’un bardage bois: en résumé

En résumé, l’entretien d’un bardage bois est une activité relativement simple dont la réussite requiert la maîtrise de certaines astuces et techniques. Des méthodes qui existent, il est possible entre autres le grisaillement, le dégrisement, la saturation, etc. Toutes ces techniques nécessitent une bonne préparation financière et doivent se faire de manière périodique, et non, seulement en cas de problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page